Far Cry New Dawn : notre verdict

14 février 2019 Non Par Michaël Bertiaux

Les bombes atomiques sont tombées. L’humanité n’a pas pour autant été effacée et les efforts de reconstruction débutent dans un monde où la nature a repris ses droits.

far cry new dawn

Far Cry New Dawn

Toutefois, cette lueur d’espoir risque d’être étouffée par la présence des Ravageurs, un gang de bandits sans foi ni loi dirigé par les jumelles impitoyables Niki et Lou. Détrompez-vous : cette prémisse n’est pas celle d’un nouveau Fallout, mais bien de Far Cry: New Dawn, un nouveau jeu signé Ubisoft Montréal. Stand alone de Far Cry 5 sorti il y a moins d’un an, était-il nécessaire de revisiter ce même univers?

Le jour de la marmotte

L’idée d’explorer à nouveau un Montana ravagé par les conflits n’est pas en soit problématique. Par contre, je ne peux pas en dire autant pour la formule adoptée par ce Far Cry: New Dawn, qui au lieu de se positionner comme un produit novateur vient recycler la plupart des mécaniques de Far Cry 5 et des jeux de type open world.

Le scénario plutôt faible vous place aux commandes d’un personnage de la résistance qui devra reconstruire le camp de Hope County, dernier bastion des gens dits « sains » qui tentent de vivre en paix. Comme c’est souvent le cas dans les jeux d’Ubisoft, vous passerez le plus clair de votre temps à libérer des camps pour récupérer des ressources, l’éthanol étant la plus rare et utile. Pour vous aider, vous pourrez faire appel à des compagnons que vous devrez libérer au préalable.

Si vous avez joué à Far Cry 5, il est question ici d’une sélection de personnages secondaires somme toute identique, partagée entre humains et animaux. En fait, j’ai eu beaucoup de mal à apprécier Far Cry: New Dawn à part entière : à mes yeux, l’expérience offerte n’est pas assez originale ni différente pour justifier son existence à titre de jeu séparé. Au moins, Far Cry 3: Blood Dragon changeait les règles du jeu alors que New Dawn ne fait qu’appliquer une nouvelle couche de peinture.

Far Cry New Dawn

Frustrant et ennuyant

Au départ, j’appréciais mon temps de jeu avec Far Cry: New Dawn. L’introduction (dont un segment semble calqué de The Walking Dead) nous plonge dans le feu de l’action, les fusillades sont convaincantes et les différents systèmes mis en route semblent prometteurs. Pourtant, plus je jouais, moins j’avais envie de continuer.

L’une des raisons est que les éléments RPG inclus sont loin de bien se marier au système de progression. Rien de tel pour briser l’immersion que de faire face à un grizzli, lui envoyer une roquette, le voir se relever et vous tuer en un coup. Mais je ne suis pas du genre à me laisser abattre par un tel détail. Le problème vient plutôt du fait que l’expérience globale n’arrive jamais à convaincre. Un peu comme si les développeurs avaient été contraints à lâcher le morceau avant d’en avoir fini. Il y a une tonne de mécaniques présentes sans qu’elles soient intéressantes ou approfondies. La pêche en est un bon exemple, limitée à un mini-jeu lassant pour récupérer des poissons à échanger contre des matériaux que vous pouvez trouver ailleurs.

La plupart des habiletés à débloquer pour son personnage ne font pas très envie, comme posséder plus de deux armes à la fois ou être en mesure de réparer un moyen de transport, sans doute la fonction la moins utile du jeu. Par conséquent, la motivation de libérer un camp pour l’énième fois avec des ennemis plus haut gradés ou de compléter les missions secondaires n’est pas là. Le butin? Bof, on peut tout crafter à la base, y compris des armes élite. Vous devrez d’abord trouver les matériaux, mais franchement, le plaisir de tout découvrir n’est pas là.

Une seule exception dans mon cas : les missions de type chasse au trésor. Je les ai plus appréciées que les missions principales. En fait, je crois qu’il y a un réel potentiel de ce côté pour un jeu à part entière qui serait basé sur l’exploration et non les tueries. Trouver des trésors cachés après avoir exploré une caverne sinueuse ou après avoir résout une énigme pour atteindre un bunker, voilà de bons moments de ce Far Cry: New Dawn. Dommage que la plupart du jeu n’arrive pas à la cheville de ces contenus facultatifs.

Far Cry New Dawn

Si près mais si loin…d’un jeu réussi

Après les premières minutes de jeu, j’avais espoir de me retrouver en face d’une production de qualité. À vrai dire, certaines séquences de Far Cry: New Dawn sont réussies. Quand les ennemis sont au même niveau que votre arsenal, il est plaisant de les éliminer en quelques coups ou avec un headshot bien placé. Il est possible de vider un camp avec une approche furtive. D’ailleurs, les assassinats sont très brutaux, on parle ici par exemple d’un coup de couteau à travers la lunette d’un casque.

L’excitation de ces moments est brisée par une intelligence artificielle à gerber, comme si Ubisoft s’était dit que de toute façon les joueurs peuvent se rabattre sur le coop en ligne. Trop souvent, mon personnage est mort et son compagnon, au lieu de l’aider à se relever, restait pris dans l’environnement ou tentait de jouer les héros que pour se faire tuer, nécessitant une nouvelle tentative.

Les bogues sont monnaie courante dans les jeux d’Ubisoft et New Dawn ne fait pas exception. Outre une IA défectueuse, j’ai aussi rencontré de multiples problèmes. La plupart sont liés au système de sauvegarde automatique (checkpoints) qui à au moins deux reprises a devancé l’histoire pour moi. La première fois, un boss a été éliminé tout seul et la seconde fois, j’ai passé un segment de mission parce que je suis mort après avoir récupéré un objet important. Le même objet qui m’était impossible d’ajouter à mon inventaire la première fois.

Sur papier, l’idée de construire une base à l’aide de matériaux gagnés à la dure est intéressante. Vous pouvez choisir où placer vos efforts avec votre QG appelé Prosperity. Malheureusement, la plupart des mises à jour n’ont qu’une utilité restreinte. D’accord, vous ne pourrez construire d’hélico avant un certain niveau de garage, mais on s’en fout. J’ai eu l’impression que la progression était déconnectée des besoins du joueur, et le Montana coloré à la Mad Max manqué n’aide pas cette cause.

Far Cry New Dawn

Pour les fans de Far Cry 5…et encore

Si vous avez aimé Far Cry 5, vous apprécierez sans doute New Dawn. Pour ma part, j’en ai soupé des jeux qui se font passer pour ce qu’ils ne sont pas. J’ai vraiment eu l’impression qu’il s’agissait surtout d’une façon de monétiser (encore) la série avant le prochain opus principal, là où la véritable innovation sera présente. Ici, c’est du pareil au même, avec un thème un peu plus « hip », des couleurs néon et des vilains moins charismatiques.

J’aimerais aussi en profiter pour me vider le cœur par rapport à une pratique qui n’a pas sa place. Deux, en fait. La première : arrêtez d’inclure des ressources « premium » dans nos jeux solo. Véritable épidémie des temps modernes, ces Far Cry credits ne font que rappeler à quel point vous voulez qu’on paie plus pour vos jeux. La seconde : quand vous décidez de faire miroiter la culture québécoise dans le monde, prière de ne pas opter pour un stéréotype ambulant sous la forme d’un personnage comme Roger Cadoret. Oui, il m’a fait sourire, mais je crois que notre culture ne se limite pas à pousser quelques jurons parce que c’est cool.

https://far-cry.ubisoft.com/game/fr-ca/home

Far Cry: New Dawn

6

Note globale

6.0/10

Nous avons aimé

  • Visuellement réussi
  • Les missions de type chasse au trésor

Nous avons moins aimé

  • Pauvre intelligence artificielle
  • Missions peu originales
  • Contenu rébarbatif à souhait
  • Pas assez différent pour justifier l'intérêt
  • Éléments RPG plus ou moins fonctionnels

Sur le même sujet