Notre critique de Big Crown: Showdown

Notre critique de Big Crown: Showdown

20 décembre 2018 Non Par Michaël Bertiaux

Offert depuis vendredi dernier sur PC, PlayStation 4 et Xbox One, Big Crown: Showdown est passé sous notre bistouri.

Il s’agit du premier jeu développé par le studio indépendant Hyper Luminal Games et il se décrit au mieux comme un cocktail explosif d’action où jusqu’à quatre chevaliers tentent de compléter des parcours truffés de pièges.

Avant de franchir la ligne d’arrivée, les participants peuvent se ruer de coups ou bloquer des attaques avec un bouclier. La seule autre fonctionnalité est la possibilité de sauter avec plus ou moins de précision : la prise en main est très facile. Les 15 niveaux offerts varient en difficulté et présentent tous leurs propres caractéristiques uniques. Par exemple, un parcours incorpore des surfaces glacées qui font déraper les personnages tandis qu’un autre présente une séquence où il faut suivre des bateaux en mouvement.

big crown: showdown

Dès qu’un chevalier tombe hors du parcours, il perd une vie. Par défaut, vous en avez trois. Il est possible d’en gagner à force d’éliminer ses adversaires, ce qui est plutôt aisé compte tenu de l’étroitesse des chemins. Une mécanique intéressante est celle de gagner des points de victoire supplémentaires en éliminant le meneur, soit un régicide. Détenir la couronne ajoute un petit stress excitant alors que se poursuit la course endiablée.

Big Crown: Showdown est accompagné d’une trame sonore emballante aux airs folkloriques. Malheureusement, le contenu présent est maigre : l’absence d’un mode aventure et une boutique de personnalisation plutôt vide (seulement des couvre-chefs à débloquer) entachent l’expérience. Après une heure de jeu, nous avions l’impression d’avoir tout vu. Hyper Liminal Games semble avoir manqué d’inspiration par rapport à son jeu. Et pourtant, il demeure accrocheur surtout à quatre en réseau local.

big crown: showdown

Plusieurs éléments auraient pu faire de ce Big Crown: Showdown un meilleur jeu. Pourquoi pas des objets à utiliser pendant les courses ou plus d’interactions avec l’environnement? La présentation laisse aussi un peu à désirer avec des menus confusants où différencier les modes en ligne et hors-ligne pose un léger problème. En somme, si vous êtes à la recherche d’un jeu à prix raisonnable parfait pour une fin de soirée, celui-ci fait bien le travail. Dommage qu’il n’y ait pas plus à se mettre sous la dent, sans doute une question de budget.

Sur le même sujet