Symphonie du jeu vidéo : notre compte-rendu

Symphonie du jeu vidéo : notre compte-rendu

23 novembre 2018 Non Par Michaël Bertiaux

Jeudi le 22 novembre, amateurs de jeux vidéo et de musique étaient conviés au Grand Théâtre de Québec pour un événement unique en son genre : la Symphonie du jeu vidéo.

Ce n’est pas la première fois qu’un concert entièrement consacré à l’industrie est donné à cet endroit. En 2016, nous avions couvert l’excellent Zelda: Symphony of the Goddesses. Toutefois, le concert conçu par Maxime Goulet et dirigé par la cheffe Dina Gilbert revêtait un caractère tout aussi important : celui de rendre hommage aux créations d’ici.

La Symphonie du jeu vidéo était donc entièrement consacrée aux trames sonores québécoises, et pas seulement des plus grands studios. Animé par la joueuse professionnelle Stéphanie Harvey, l’événement a rassemblé une tonne d’oeuvres diversifiées pour le plus grand plaisir de tous.

Nous avons eu la chance d’entendre des pièces grandioses, dont certaines ont profité de la présence d’un choeur enjoué. Ce dernier a d’ailleurs fourni une prestation époustouflante, notamment pour le jeu Warhammer 40 000: Eternal Crusade qui demandait de chanter…en langue des orcs!

En plus des pièces plus traditionnelles, le concert innovait par l’introduction de pièces interactives. L’une d’entre elles nécessitait la participation du public avec un énorme ballon de plage. Les spectateurs devaient déplacer le ballon pour atteindre des objectifs affichés à l’écran géant au cours de trois mini-jeux. Une expérience musicale très intéressante sinon quelque peu laborieuse.

Pour cette nouvelle mouture de la Symphonie du jeu vidéo présentée à Québec, nous avons eu droit à des pièces inédites. Parmi elles, celle du jeu Assassin’s Creed Odyssey offert depuis le mois d’octobre et créé par Ubisoft Québec, situé à quelques rues du Grand Théâtre. D’autres studios à proximité étaient à l’honneur, dont Frima avec Chariot. En tout, la musique de plus de 20 jeux locaux a été célébrée par une salle presque comble et un orchestre toujours aussi d’aplomb.

Dans l’ensemble, la Symphonie du jeu vidéo a donné lieu à une soirée riche en émotions où tous pouvaient parcourir des mondes imaginaires par leurs notes uniques. Seul véritable bémol, il semble que l’organisation ait oublié d’inclure l’un des éditeurs majeurs de Montréal en Warner Bros, curieusement absent de la sélection. D’un autre côté, il était impossible pour les organisateurs d’inclure tous les studios. Vous retrouverez ci-dessous une liste partielle des jeux découverts en musique lors de ce concert.

  • Dragon Age: Inquisition
  • Chariot
  • Hitman: Sniper, Hitman GO, Tomb Raider, Deus Ex (medley Square Enix)
  • Thief
  • Papo & Yo
  • Outlast
  • Fez
  • Warhammer 40k: Eternal Crusade
  • Mass Effect Andromeda
  • Assassin’s Creed (medley de tous les jeux)
  • Dungeon Hunter V

Sur le même sujet