Microsoft achète le service de jeux connectés PlayFab

Microsoft achète le service de jeux connectés PlayFab

29 janvier 2018 Non Par Michaël Bertiaux

Microsoft a annoncé l’acquisition de PlayFab, un fournisseur d’outils de création. Cette plateforme vise à accélérer le développement de jeux vidéo et, par le fait même, en démocratiser l’accès.

« Cette acquisition s’ajoute à nos investissements et à nos efforts envers Microsoft Azure visant à fournir une plateforme cloud de renommée mondiale pour l’industrie », a déclaré le vice-président de la division jeux vidéo à Microsoft, Kareem Choudhry.

Avec plus d’un milliard de joueurs, l’industrie des jeux vidéo compte de plus en plus sur les technologies cloud. PlayFab est donc un investissement pour le futur. Cette plateforme permet de créer des jeux rapidement et surtout, d’ajouter du contenu après leur sortie sur PC, consoles et mobile.

Voici quelques avantages de la plateforme PlayFab pour les développeurs :

  • Solution à coût modique
  • Possibilité de monétiser le contenu
  • La plateforme s’adapte à la taille du projet
  • Analyse de données
  • Amélioration de l’expérience de jeu grâce aux rapports

Pour les joueurs, l’envers de la médaille est une adoption de l’infâme « game as a service » (GAAS), soit des jeux vidéo morcelés, bourrés de microtransactions et d’autres pratiques plus ou moins appréciées. PlayFab n’est pas mauvais en soi et a publié plusieurs jeux pour des grands noms comme Disney (Idle Miner Tycoon), Atari (Roller Coaster Tycoon Touch) ou encore Rovio (Angry Birds: Seasons).

La technologie cloud est certainement fascinante. Par contre, les GAAS n’ont trop souvent que très peu de valeur outre un mercantilisme effronté. L’idée d’un outil de création à rabais demeure intéressante : le temps nous dira si l’idée en valait le détour.