E3 2015 : résumé de la conférence Bethesda

E3 2015 : résumé de la conférence Bethesda

Non Par

Pour la toute première fois de son histoire, Bethesda Softworks a tenu une conférence au salon E3 2015 à Los Angeles. L’excitation était palpable avant le début de la présentation car le secret le moins bien gardé de l’industrie, Fallout 4, devait voler le spectacle. Le vice-président des relations publiques et du marketing Pete Hines a ouvert le bal avec la renaissance de Doom développé par id Software. Très gore, ce FPS prend place sur la planète Mars où de nombreux démons en tous genres ont élu domicile. Axé sur l’action et les démembrements avec des armes de choc, cette réinvention du titre qui a marqué à jamais l’industrie ne manquait pas de quoi faire sourire les fans de longue date comme les nouveaux. Fusil plasma, fusil à canon scié et même la tronçonneuse sont de retour dans un jeu où l’hémoglobine coule à flot. Seul petit bémol, la campagne en apparence stérile sur le plan créatif avec des niveaux génériques et une intelligence artificielle absente en grande partie.

À l’instar de TimeSplitters (RIP), Doom proposera un outil de création de niveaux poussé intitulé « Snapmap ». Les joueurs pourront concevoir leurs propres arènes et modes de jeu en temps réel pour ensuite partager le tout en ligne. Parce que oui, il y a aura bel et bien du multijoueur dans un style plutôt classique. Les détails à ce sujet suivront dans les prochains mois, mais une chose est certaine, Snapmap va grandement bonifier la durée de vie de Doom à sa sortie au printemps 2016.

https://www.youtube.com/watch?v=xVaWl1GtDHU

Le deuxième jeu présenté par Bethesda au E3 2015 était Battlecry, développé sur PC. Un titre qui peine à susciter de l’intérêt car trop proche d’un Team Fortress tant au niveau visuel que conceptuel. Une seule vidéo et c’était fini, suivie par l’annonce que les créateurs du jeu acceptent dès maintenant les inscriptions pour la phase de test bêta sur le site officiel. Vraiment rien de spécial ici et je ne le sens pas du tout. Passons donc au troisième titre au programme : Dishonored 2 par le studio français Arkane. Le premier jeu s’était mérité plusieurs honneurs et pour cause : original et poignant, il surclassait bien des FPS. Le deuxième opus n’a eu droit qu’à une bande-annonce CG, mais j’ai déjà hâte d’en savoir plus sur les nouvelles mécaniques. Et si vous avez manqué Dishonored, une version remastérisée (encore une!) sera déployée en août. Cette « édition définitive » comprend les contenus téléchargeables La Lame De Dunwall et Les Sorcières De Brigmore.

Par la suite, c’était au tour de The Elder Scrolls Online (ESO) d’avoir un peu de temps sous les feux de la rampe. Offert depuis moins d’une semaine sur consoles (PlayStation 4 et Xbox One), ZeniMax Online Studios souhaite enrichir le contenu de son MMORPG. Le directeur créatif du jeu, Matt Firor, a confirmé l’arrivée prochaine de la Cité Impériale et d’Orsinium, le royaume des orques. Pete Hines a enchaîné cette courte vidéo en laissant savoir, sans trop entrer dans les détails, qu’un jeu de cartes stratégique à la Hearthstone est en préparation. Il s’agit de The Elder Scrolls Legends. Il faudra attendre pour en connaitre plus au sujet de ses mécaniques car comme ESO le jeu s’est éclipsé en un rien de temps juste pour nous titiller un peu.

Pour terminer cette première conférence au E3, Bethesda Softworks a laissé le directeur créatif Todd Howard discuter de Fallout 4. En chantier depuis plus de cinq ans, le silence radio entourant ce projet pharaonique a enfin été rompu. L’éditeur avait lancé un site affichant un compte à rebours « Please Stand By » plus tôt cette semaine question de générer de l’engouement, mais depuis les dernières années les fans devaient prendre leur mal en patience. C’était donc à la fois soulageant et excitant pour Todd Howard de pouvoir enfin discuter de son projet devant des milliers de fans (au salon et en ligne) en primeur mondiale. Fallout 4 redouble d’ambition avec une profondeur sans précédent pour la série depuis son passage à la 3D : dialogues dynamiques, possibilité de rebâtir le monde dévasté d’une Boston post-apocalyptique, création d’armes personnalisées, interactions avec un chien (I Am Legend!), un Pip-Boy encore plus sophistiqué et en gros une expérience décapante pour les fans qui vont perdre leur vie dans ce jeu unique.

Le plus beau dans tout ça, c’est qu’il ne faudra plus trop ronger son frein avant d’explorer ce Fallout 4. En effet, Todd Howard a annoncé que le jeu sera commercialisé le 10 novembre 2015 sur PC, PlayStation 4 et Xbox One. Une édition collector avec un Pip-Boy fonctionnel sera vendu à cette date au plus grand plaisir des fans. Votre téléphone intelligent servira d’écran à ce gadget. D’ailleurs, une application iOS/Android pourra être téléchargée pour obtenir une expérience digne du Pip-Boy de Fallout 4. Et si vous désirez vous remettre dans le bain de la série, Bethesda a prévu un petit jeu gratuit (vraiment gratuit, pas de bouette à la Candy Crush) pour mobile intitulé Fallout Shelter. Le concept est intéressant : vous devez construire votre propre abri anti-nucléaire dans une interface copiée de X-COM avec son quartier général sous forme de fourmilière. En tant que maître de l’abri, vous devez vous assurer que ses occupants demeurent heureux. Les personnages augmentent de niveau et interagissent entre eux. De quoi passer le temps d’ici la sortie de Fallout 4.

En somme la conférence de Bethesda était de bonne qualité malgré la présence de jeux moins importants. Doom est sur la bonne voie et Fallout 4 est, en un mot, époustouflant (au diable ses détracteurs pour la qualité visuelle). Je ne me suis pas senti atomisé (héhé) par les annonces, mais le dernier segment dédié à une de mes franchises favorites m’a vraiment épaté à tous les niveaux. Bon E3!

https://www.youtube.com/watch?v=bWuwLSFmATI