Du neuf pour Rainbow Six: Siege

Du neuf pour Rainbow Six: Siege

24 janvier 2015 Non Par Michaël Bertiaux

Après une sortie remarqué au salon E3 2014, le jeu de tir tactique Rainbow Six: Siege est passé en mode silencieux. Pourtant, l’équipe d’Ubisoft Montréal travaille bel et bien sur le projet. Le portail américain IGN a obtenu quelques nouvelles informations à son sujet tirées du concepteur Andrew J. Witts. « À notre avis, House était le premier niveau qui démontrait à quel point le gameplay rapproché de Siege peut être différent et confiné. Rainbow Six est un groupe d’intervention international qui exécute des opérations partout sur le globe et ce ne sera pas différent avec Siege. Attendez-vous à visiter des environnements diversifiés, tous très distincts du seul niveau révélé à ce jour », a-t-il déclaré.

Interrogé à savoir si Rainbow Six: Siege est lié à Vegas ou aux autres titres de la franchise, Andrew J. Witts n’a pas voulu en dire trop : « Je ne peux approfondir le thème du jeu pour le moment. Toutefois, je peux dire que Siege se dissocie de la tradition établie par les titres précédents. Nous désirons que les joueurs se sentent invités à jouer dans l’univers Rainbow Six sans que les autres jeux soient nécessaires pour comprendre. Ce projet est né et a grandi d’une étude poussée qui visait à distiller ce qu’est le cœur de la série Rainbow Six en termes de gameplay et d’imaginaire. Au final, l’idée de Rainbow Six est de faire partie de l’unité anti-terroriste la plus chevronnée et d’incarner ses meilleurs agents, travailler en équipe et exécuter des opérations dangereuses partout dans le monde. Chacune des opérations auxquelles les joueurs seront confrontés prendront la forme de ‘sièges’ où deux camps s’affronteront; les attaquants tâcheront de percer les défenses ennemies alors que les défenseurs devront tenir le fort en érigeant des fortifications ainsi que des pièges ».

rainbow six siege 1

Le retour d’une mécanique

Dans Rainbow Six: Siege, les habitués de la série pourront à nouveau se pencher, une mécanique qui n’avait pas été utilisée depuis longtemps. « La décision de réintégrer cette mécanique avait un double rôle pour nous. Premièrement, c’était une mécanique importante lorsque nous avons réalisé notre étude de la franchise Rainbow Six en pré-production. S’incliner était une partie intégrale des fusillades dans les jeux de tir précédents, non seulement parce que cela permet de voir au-delà des coins, mais aussi parce que le joueur se sent en contrôle complet de son positionnement. Apprendre où et quand utiliser la mécanique d’inclinaison était une habileté essentielle que les joueurs devaient maîtriser afin de réellement exceller en combat tant dans les scénarios contre l’I.A. que dans les modes de jeu compétitifs », a expliqué Andrew J. Witts.

« Après avoir extrapolé toutes ces données de notre étude sur l’utilisation des armes à feu dans Rainbow Six, nous savions que nous devions intégrer notre propre mécanique dans Siege et la rendre aussi accessible que possible pour le joueur. Le système d’inclinaison libre que nous introduisons dans Siege vous offre le contrôle complet de votre ligne de mire en tout temps peu importe que vous soyez debout, sur le ventre ou en train de descendre en rappel. Avec ce système, les joueurs ne seront pas pris dans une inclinaison automatique ou contextuelle. La première version de cette mécanique d’inclinaison libre était tellement amusante et utile que nous l’avons peaufinée; c’est devenu un aspect vital des fusillades de Siege. Depuis, tous ceux qui ont testé le jeu ont été en mesure d’utiliser leur ligne de mire et leur couverture du terrain de façon dynamique. De plus, ce fut un grand succès avec nos parties à l’interne. »

rainbow six siege 2

La destruction, un autre facteur majeur

Lors de son dévoilement au salon E3 2014, un des aspects qui m’avait le plus séduit avec Rainbow Six: Siege est la destruction des environnements. IGN a demandé si la destruction est conçue en fonction des armes du jeu ou si c’est plutôt le contraire. Voici la réponse d’Andrew J. Witts : « Nous créons une jeu de tir tactique et la destruction est un moyen pour arriver à ses fins, pas une fin en soit. Puisque les armes représentent la principale façon d’interagir dans un shooter, il est normal qu’elles permettent d’utiliser de pareilles tactiques même si ce n’est pas leur raison d’être ultime. En d’autres mots, les armes et la destruction ont ce que l’on pourrait qualifier d’une relation réciproque car les armes servent à détruire alors que la destruction sert le gameplay tactique pour les armes. Il est aussi important de préciser qu’il existe une panoplie d’autres outils à fin de destruction tel que des charges pour ouvrir une brèche ou du C4 pour ne nommer que ceux-ci. »

Toute cette destruction possible pose une question par rapport aux pistolets : chaque agent de l’unité tactique en possède un, mais IGN voulait savoir s’ils sont utiles. « Nous avons réalisé qu’une majorité de joueurs s’en tiennent à leur arme principale dans le jeu, mais d’autres joueurs préfèrent en fait utiliser leur pistolet au cours de certaines fusillades, par exemple lorsque vous affrontez un ennemi équipé d’un fusil à canon scié et que vous vous trouvez à une distance plutôt éloignée. Il existe d’autres scénarios où les joueurs doivent se défendre avec leur pistolet, par exemple lorsqu’ils escortent un otage vers une zone sécuritaire. Nous désirons placer les joueurs dans des situations à haut risque et tendues lorsqu’ils escortent des otages. Changer pour une arme secondaire force les joueurs à viser avec précision tout en tâchant de trouver le chemin optimal vers la zone de sauvetage. En gros, lorsque nous concevons les armes, nous désirons que chaque catégorie soit accessible dans leurs scénarios optimaux et cela n’exclut pas nos pistolets », a détaillé Andrew J. Witts.

rainbow six siege 3

Une expérience intime et tissée serrée

En conclusion d’entrevue, Andrew J. Witts a confirmé que Rainbow Six: Siege sera limité à des parties à 5 contre 5, sans doute influencé du succès de Counter-Strike: Global Offensive. « Après de nombreux tests, nous avons évalué que ce nombre de joueurs fonctionne le mieux en termes de donner aux joueurs une expérience coopérative concise où la communication est essentielle au succès tant à l’attaque qu’à la défense ». De plus, le concepteur a laissé entendre que l’équipe d’Ubisoft Montréal jongle avec plusieurs idées, notamment un mode où il n’y aurait pas de minuterie. Pour les amateurs de précision, sachez que les modèles réagissent aux dégâts portés à des endroits spécifiques : il est même possible de toucher au niveau des parties intimes, de quoi faire frémir tous les joueurs!

Rainbow Six: Siege est en développement sur PC, PlayStation 4 et Xbox One. Sa date de sortie demeure inconnue, mais il est toujours prévu au cours de l’année 2015. Site officiel : http://rainbow6.ubi.com/siege/en-gb/index.aspx

rainbow six siege 4

Source : IGN

Sur le même sujet