Jade Raymond quitte Ubisoft

Jade Raymond quitte Ubisoft

20 octobre 2014 Non Par Michaël Bertiaux

Au cours des 10 dernières années, Jade Raymond a occupé plusieurs postes importants au sein de la compagnie Ubisoft. D’abord productrice du tout premier Assassin’s Creed (2004-2007), elle est devenue productrice exécutive de la suite Assassin’s Creed II (2004-2007), de Watch Dogs (2008-2009) et finalement de Tom Clancy’s Splinter Cell: Blacklist (2010-2013). La professionnelle a ouvert un studio À Toronto pour la compagnie, où elle agissait en tant que directrice principale depuis 2009. À compter du 29 octobre prochain, ce rôle sera l’affaire d’Alexandre Parizeau, un autre membre fondateur de ce studio. Jade Raymond, quant à elle, poursuivra sa carrière indépendamment d’Ubisoft.

« J’ai passé 10 années extraordinaires avec Ubisoft et je suis fière d’avoir fait partie de plusieurs des meilleures équipes dans l’industrie à créer des jeux incroyables. Il s’agit d’une des décisions les plus difficiles de ma carrière, mais le studio de Toronto est solide et dans la bonne voie. Je suis confiante que le moment est bien choisi pour qu’Alex prenne en charge le leadership du studio et que je poursuive d’autres projets. Demeurez à l’affût pour en savoir plus sur mes ambitions. Pour le moment, j’aimerais remercier Ubisoft et son partenariat des dernières années et je ne lui souhaite que le meilleur pour la suite », a exprimé Jade Raymond.

De son côté, Alexandre Parizeau se sent d’attaque pour son nouveau rôle-clé à Ubisoft Toronto. Il pourra compter sur sa grande expérience afin de mener à bien l’équipe de développement là-bas. Il a travaillé à titre de producteur sénior sur Tom Clancy’s Splinter Cell: Blacklist et de producteur sur les jeux Tom Clancy’s Splinter Cell Conviction et Rainbow Six Vegas. Les nouvelles fonctions d’Alexandre Parizeau viseront à propulser la branche torontoise de la compagnie vers de nouveaux sommets. Le directeur répondra directement de Yannis Mallat, PDG d’Ubisoft Montréal et d’Ubisoft Toronto.

jade raymond

 

Sur le même sujet