Critique : Etrian Odyssey IV

Critique : Etrian Odyssey IV

7 mars 2013 Non Par Michaël Bertiaux

Des aventuriers en quête de richesses et de gloire reprennent la route en direction de l’Yggdrasil, cet arbre mythique qui trône dans une lointaine contrée. Pour une quatrième fois, Atlus nous replonge dans l’univers old-school des dungeon-crawlers avec Etrian Odyssey IV : Legends of the Titan sur Nintendo 3DS. En plus d’un passage à une nouvelle dimension graphique, ce nouveau volet introduit des éléments majeurs qui modifient du tout au tout l’expérience avec votre jeune équipe de héros en apprentissage. De nombreux labyrinthes vous attendent, mais est-ce que la série s’essouffle après tant d’années?

Chercheurs de trésors

À l’instar des précédents Etrian Odyssey, vous débutez votre aventure dans la ville centrale et base de vos opérations. Dans Legends of the Titan, ce point central porte le nom de Tharsis. Une des premières étapes et de créer une équipe d’aventuriers en choisissant parmi les classes suivantes : Medic (soigneur), Arcanist (magicien), Runemaster (élémentaliste), Landsknecht (guerrier), Sniper (archer), Fortress (protecteur) et Nightseeker (assassin).  Les deux dernières classes sont introduites dans ce quatrième jeu; le protecteur est particulièrement efficace pour encaisser les coups ennemis tandis que l’assassin peut tuer sa cible d’un seul coup, utiliser deux armes à la fois ou encore infliger des dégâts spéciaux, par exemple avec le poison. Chaque personnage joue un rôle important au sein de votre équipe, et sélectionner des classes qui se complètent est un concept à apprivoiser dès le début de la partie. N’ayez crainte : si vous n’êtes pas un habitué de la série, le développeur a ajouté une nouvelle option de difficulté « occasionnelle » pour les joueurs moins expérimentés. Etrian Odyssey IV est donc accessible autant pour les hardcore que les autres. Ces derniers pourront s’échapper d’un donjon à tout moment et n’auront jamais droit à l’écran Game Over. Ils seront plutôt renvoyés à la ville principale si leur équipe est anéantie.

Etrian Odyssey IV est plus ambitieux et mieux élaboré que les autres titres de la série. On vous donne accès à un dirigeable peu après l’introduction et libre à vous d’explorer le monde dangereux à la recherche de donjons et de labyrinthes. Cet aspect exploration est une révélation : parcourir un vaste monde du haut des airs change tout. Vous trouverez du butin en explorant, des raccourcis, les énormes monstres connus en tant que F.O.E., d’autres aventuriers et quelques autres surprises. L’exploration aide à décrocher des nombreuses heures passées à dessiner la carte d’un donjon et à décimer ses habitants hostiles. Explorer, c’est aussi accepter des quêtes et les accomplir pour obtenir encore plus d’objets et d’expérience. Ce concept avait été initié dans Etrian Odyssey III avec le système de pêche, mais il a été peaufiné et déployé à sa pleine capacité dans ce volet.

etrian odyssey 4 legends of the titan FOE

Qui risque rien n’a rien

Dans les donjons ou les labyrinthes, l’expérience de jeu demeure très proche des précédents Etrian Odyssey. Vous explorez les corridors et les pièces en vue subjective, équipé de votre stylet pour que chaque mur, chaque détail soit patiemment ajouté à votre écran inférieur, une tâche qui n’a rien d’ennuyant, au contraire. Cette carte devient un outil indispensable à votre progression, sans quoi vous vous perdrez dans ces environnements truffés de pièges et de monstres qui n’attendent que de vous surprendre alors que votre équipe n’était pas prête au combat. Pour la première fois, les ennemis s’affichent en trois dimensions à votre écran supérieur. Ce n’est pas la 3D la plus excitante qui soit, mais pour un premier essai c’est réussi. Seuls les monstres prennent la forme 3D. En d’autres mots, la présentation des autres éléments du jeu demeure en 2D comme par le passé, exception faite du monde à explorer avec son dirigeable.

Un peu comme le sous-titre de ce passage le laisse présager, dans Etrian Odyssey, il faut prendre des risques calculés et chaque monstre est un casse-tête dans le sens que si vous n’êtes pas stratégique, vous échouerez. L’intelligence artificielle n’a pas vraiment évoluée depuis le premier titre, mais les ennemis ont tous des attaques puissantes, en particulier les F.O.E. Un des plaisirs de cette série réside dans les nouveaux affrontements alors que vous ne savez peu ou pas de détails sur les choses que vous allez tabasser avec votre équipe. Si vous n’aviez pas aimé les combats aléatoires, ils sont de retour, soyez-en bien avertis. Cependant, le nombre de batailles est dosé adéquatement et vous pourrez explorer sans tomber sur des monstres à chacun de vos pas en territoire sauvage.

etrian odyssey 4 legends of the titan fighter

Une véritable évolution

Etrian Odyssey IV : Legends of the Titan conserve les meilleures facettes de ses prédécesseurs et ajoute des concepts nouveaux qui sauront plaire à tous. Si vous n’aimez pas le genre – je me demande alors pourquoi vous lisez cette critique – je doute fort de l’intérêt de ce quatrième opus pour vous. Il faut aimer le style RPG classique au tour par tour avec des combats aléatoires et un aspect stratégique important. La compagnie Atlus est passée maître dans l’art de créer des dungeon-crawlers épiques. Le développeur a même ajouté une fonctionnalité vous permettant d’importer l’équipe d’un autre joueur (via WiFi), ce qui a pour but de vous faire découvrir des synergies que vous auriez pu manquer, ou de tout simplement apprécier le travail accompli par un autre joueur. Cartographier les donjons et les labyrinthes est toujours aussi plaisant, d’autant plus que vous aurez aussi à explorer un vaste monde en 3D et y découvrir des trésors cachés. Je vous conseille vivement la démo disponible sur le eShop de la 3DS. Celle-ci vous permet de créer des personnages jusqu’au niveau 10 et, franchement, je crois qu’il s’agit de la démo la plus excitante depuis longtemps. D’autant plus que vous pourrez poursuivre avec les mêmes personnages dans la version complète.

etrian odyssey 4 legends of the titan mob

[easyreview title=”Verdict” cat1title=”Résumé” cat1detail=”Toujours aussi enivrant, Etrian Odyssey IV : Legends of the Titan est un diamant brut de la 3DS.  L’ajout de la 3D change tout, en fait c’est cette nouvelle réalité d’exploration qui s’avère une révolution pour la série. Terminée l’époque où vous naviguiez sans intérêt sur l’océan ou que vous exploriez le même labyrinthe ad vitam eternam. Dorénavant, vous avez des quêtes secondaires qui agissent en tant que mini-histoires palpitantes, des donjons (plus petits que les labyrinthes) et beaucoup de choses à découvrir avant d’arriver à l’Yggdrasil. La combinatoire des différentes classes de personnages est certaine de vous poser des maux de tête, mais c’est bon signe car la stratégie est toujours aussi importante que par le passé. Que ce soit au niveau du style que de son gameplay, ce quatrième Etrian Odyssey est une avancée majeure pour une franchise qui était déjà élevée au statut de culte par ses fans. Maintenant que le jeu propose une difficulté occasionnelle, peut-être davantage de joueurs se risqueront à explorer les périlleuses étendues de Legends of the Titan” cat1rating=”5″]

Sur le même sujet