Nvidia annonce sa propre console portable

Nvidia annonce sa propre console portable

7 janvier 2013 Non Par Michaël Bertiaux

Présent au salon Consumer Electronics Show 2013, le fournisseur de processeurs graphiques Nvidia Corporation a annoncé la venue d’une nouvelle console portable avec un système d’exploitation Android. L’appareil, connu sous le nom de Project Shield, comprend un puissant processeur à quatre cœurs Tegra 4 fabriqué spécialement pour le format mobile. La console offrira des expériences de qualité avec possibilité d’afficher un format numérique de 4096 pixels en HDMI sur des écrans externes. La batterie aurait une durée de vie de 5 à 10 heures pour les jeux ou de 24 heures pour les visionnements vidéo. L’écran de Project Shield mesure 12,7 centimètres et propose un affichage tactile en 720p avec une densité de pixels de 295ppi.

La console portable est également munie d’une fente pour des cartes de type micro-SD. Son design est très proche d’une manette Xbox 360 et ce n’est pas une coïncidence : Project Shield est compatible avec la plupart des jeux PC, à condition d’être équipé d’une carte graphique GeForce GTX 650 au minimum. Le transfert de données s’effectue via Wi-Fi, ce qui veut dire que vous pourrez accéder à votre collection de jeux Steam, par exemple, une réalité qui rappelle la fonctionnalité Big Picture introduite depuis peu par Valve. Project Shield émule vos jeux PC en plus d’offrir un accès aux multiples applications Android. Plus tard, Nvidia compte permettre à ses clients d’afficher en direct l’image sur l’écran de la console directement sur votre téléviseur.

D’un côté strictement matériel, cette nouvelle technologie devrait satisfaire les joueurs avec deux sticks analogiques, une croix multidirectionnelle et des boutons placés exactement comme sur une manette Xbox 360, exception faite de ceux au centre de la manette. Nvidia n’a pas encore dévoilé le prix de son gadget, qui sera commercialisé au Canada et aux États-Unis dès le second trimestre de l’année 2013. Voici une première image de la machine en question :

project shield

Source : The Verge

Sur le même sujet