Beenox dans le pétrin?

Beenox dans le pétrin?

6 octobre 2012 Non Par Michaël Bertiaux

Le journaliste Yves Therrien du quotidien La Presse a publié aujourd’hui un nouveau billet pour le moins alarmant. L’entreprise Beenox, située en plein cœur de Saint-Roch, éprouverait des difficultés. Son président et fondateur, Dominique Brown, aurait réduit considérablement le nombre d’heures passées dans le studio, au point de soulever l’inquiétude. « Selon mes informateurs, Activision a donné un sursis de huit mois au studio pour remettre sur les rails un projet qui a failli foirer.  Le projet aurait été piloté par un groupe de nouveaux employés embauché en provenance d’un studio concurrent dont je tairai le nom », a écrit Therrien. Ces employés auraient tenté d’instaurer des changements majeurs au sein de la compagnie tout en dérivant de sa philosophie. Inutile de dire qu’un pareil bouleversement a amené son lot de problèmes à l’interne.

Il faut dire que « Dee » Brown n’a jamais cessé de travailler depuis la fondation de Beenox en 2000. Est-ce que nous assistons à un épuisement professionnel? « Il semblerait plutôt que le jeune prodige vive un léger essoufflement pour des raisons qui ne touchent pas uniquement le travail ou ses derniers investissements dans le monde du chocolat », a ajouté Therrien, dont les sources seraient fiables. « D’autant, qu’il n’aurait pas pris de vraies vacances depuis fort longtemps », a-t-il ajouté. Dans tous les cas, nous souhaitons à Beenox de retrouver sa voie. L’entreprise est une fierté québécoise et il serait dommage que des licenciements majeurs la touchent. Ce qui serait surprenant, puisque « Beenox aurait eu confirmation de nouveaux projets lors de la visite récente de gens d’Activision à Québec ».

Dominique Brown

Source : Journal La Presse

Sur le même sujet