Les consoles se meurent, croit le patron d’Angry Birds

Les consoles se meurent, croit le patron d’Angry Birds

14 mars 2011 Non Par Michaël Bertiaux

Peter Vesterbacka, le grand patron du studio Rovio Mobile, responsable entre autres du jeu vidéo à succès Angry Birds, croit que les consoles dans cette industrie se meurent, spécifiant que leurs jeux coûtent trop cher et s’avèrent complexes à modifier. Cet opinion a été fourni au cours de la conférence South by Southwest Interactive et prouve à quel point certains développeurs peuvent s’enfler la tête une fois leur création ayant atteint un certain niveau de popularité.

Heureusement pour nous, les consoles sont en pleine forme et les jeux conçus spécifiquement pour les plateformes sociales ou mobiles, bien que de plus en plus populaires, occupent un marché marginal par rapport à l’offre de l’industrie dans sa globalité.  Oui, Angry Birds s’est vendu à plusieurs millions d’exemplaires, mais le nombrilisme d’un développeur ne peut voiler le fait que les consoles sont là pour rester.

Sur le même sujet