Opinion : pourquoi la Nintendo Switch me déplait

nintendo switch

Hier, les projecteurs étaient tournés vers Nintendo qui tenait une importante conférence au Japon. Le fabricant, après plusieurs mois de silence radio, a enfin dévoilé ce que nous réserve sa future console, la Switch. Après le flop commercial de la Wii U, Nintendo avait tout avantage à ne pas rater son coup en 2017…et pourtant, si j’écris ces lignes aussi tôt, c’est pour vous partager ma déception entourant ledit événement.

Première douche froide : le prix de la machine. Moins performante qu’une PlayStation 4 ou encore une Xbox One, la Switch se devait d’afficher un prix raisonnable. À 399 $ (299 $ US), c’est un peu plus que ce à quoi je m’attendais. À cela s’ajoutent des prix exorbitants pour les périphériques, dont voici la liste :

  • Joy-con : 65 $
  • Ensemble Joy-con : 100 $
  • Manette Pro : 90 $
  • Grip de chargement Joy-con : 40 $

joycon

Ajoutez à cela nos taxes et vous vous retrouvez avec une console très peu économique. Mon deuxième problème vient du fait que Nintendo emboîtera le pas à Sony et à Microsoft en matière de jeu en ligne : offert d’abord en tant que service gratuit, il sera nécessaire de s’abonner ($) dès l’automne 2017. Nous sommes déjà taxés par les services Xbox Live et PlayStation Network, donc un troisième potentiel abonnement sera difficile à avaler pour bien des consommateurs. D’autant plus que Nintendo n’a pas la cote avec tout ce qui touche cet aspect, et que nous ne savons pas ce que le service proposera. Ah, mais nous aurons droit à un jeu de NES ou SNES à chaque mois…que de générosité!

Mon troisième point et non le moindre : la sélection de jeux au lancement. À ce sujet, Nintendo semble en voie de renouer avec le marché occasionnel qui lui avait valu les belles années de la Wii. Pourtant, le fabricant oublie que la Wii U a échoué en partie parce que ces joueurs ont migré vers les appareils intelligents. Des jeux comme 1,2 Switch sont peut-être intéressants sur le plan conceptuel, mais leur intérêt en est un éphémère. Idem du côté de ARMS qui, malgré toute sa bonne volonté, ne vendra pas de consoles à lui seul. LE jeu du lancement, The Legend of Zelda: Breath of the Wild, n’est même pas une exclusivité Switch (à moins d’un changement). Il en vaudra le détour, assurément, mais au point de dépenser une telle somme d’argent? C’est un peu moins sûr. L’autre grosse pointure que l’on attendait, Super Mario Odyssey, n’arrivera que plus tard cette année et c’est si le jeu n’est pas repoussé…

breath of the wild

Sur le plan matériel, la Switch est archaïque. Il a été confirmé que l’espace de stockage est limité à un maigre 32 gigaoctets, ce qui élimine plusieurs portages éventuels de gros joueurs. De plus, la durée de vie de la batterie est horrible, elle qui est estimée entre « 2 à 6 heures ». L’exemple fourni sur le site officiel de Nintendo est celui de The Legend of Zelda: Breath of the Wild, qui pourrait être joué pendant environ trois heures sur la route avec une charge complète. Les fabricants ont tendance à exagérer ces statistiques, donc je suis inquiet. C’est très proche de la durée qu’offre la 3DS, mais je m’attendais à une certaine évolution. Néanmoins, je suis d’accord pour dire que de jouer à des jeux en 720p sur un petit écran est très énergivore.

Il n’y avait pas que du mauvais à la conférence de Nintendo. Je suis content d’apprendre qu’il sera possible de jouer en réseau local (jusqu’à huit consoles) et que le dock de la Switch permet un affichage en 1080p pour certains jeux. J’ai aussi été renversé par la nouvelle bande-annonce de Zelda et le nouveau Super Mario Odyssey dans une formule monde ouvert à la Mario 64 a un potentiel incroyable. Splatoon 2 est un autre jeu qui sera synonyme de bon temps sur la Switch. Autre grande surprise qui n’avait pas été fuitée par 4Chan : l’existence de Xenoblade 2 par Monolith Soft. Visuellement peu abouti pour le moment, je vais suivre avec attention cette suite de ce que je considère l’un des meilleurs jeux Wii.

super mario odyssey

En parlant de surprises, certains jeux ont brillé par leur absence : où sont donc les licences Metroid, F-Zero, Mario Party et les autres? Il faudra sans doute attendre au salon E3 pour en savoir plus. Les jeux au lancement d’une console ont tendance à ne pas soulever les foules, mais après la sélection animique sur Wii U au cours de la dernière année, je me demande sur quoi Nintendo planche. Il y avait des rumeurs d’un portage pour Super Smash Bros. qui n’ont pas été invalidées pour l’instant. Ce qui me rappelle l’absence de toute discussion au sujet de la Virtual Console sur Switch.

En somme, j’ai la drôle d’impression que la Switch n’est pas prête pour son grand départ en mars. L’aspect en ligne semble particulièrement incomplet où l’envoi d’invitations pour jouer en ligne, la création de rendez-vous de jeu, et le chat vocal avec des amis en cours de partie (à l’automne) passera par une application à télécharger sur téléphone intelligent. C’est plutôt absurde quand on y pense. À moins d’une erreur dans la transmission de son message, Nintendo ne démontre pas le leadership que j’espérais dans cette industrie. Les décisions rendues avec la Switch me laissent froid alors que j’étais prêt à voir une Nintendo forte, audacieuse et surtout, à l’écoute de ses fans.

Lueur d’espoir, la Switch est une console hybride. Le fait de ne pas avoir à acheter un énième modèle DS est une bonne chose. Cela veut aussi dire qu’il y aura une sélection de jeux incroyables dans un futur rapproché. Et que dire du fait qu’enfin, importer les jeux ne sera pas un calvaire grâce au retrait de l’infâme « region lock ». Enfin, j’aimerais dire que malgré ma critique, j’admire Nintendo pour sa créativité. Même si les fonctionnalités gyroscopiques ne sont pas pour moi, ce fabricant est le seul à adopter une philosophie où les mécaniques de jeu priment par rapport aux graphismes. Cependant, à un tel prix, j’ai hâte de voir si les consommateurs penseront la même chose alors qu’ils pourront se procurer une PlayStation 4 avec des jeux (ou une Xbox One) pour sensiblement le même prix.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire